Le CMS : qu’est ce que c’est au juste ?

 

Un CMS (Content Management System) ou un français Système de Gestion de Contenu, est un outil facilitant la création d’un site web dynamique. Pour comprendre tout l’intérêt des CMS, il faut d’abord revenir aux bases et comprendre la différence entre un site statique et un site dynamique.

Un peu de théorie…

Lors des débuts d’Internet, les premiers sites étaient développés de manière statique. Chaque page d’un site statique était codée en une fois, et ce code comprenait l’ensemble des éléments présents sur la page (fond, couleur, texte, images, liens etc.). Lorsque l’on souhaitait modifier l’un de ces éléments, il fallait donc revenir dans le code source. Si le site comprenait beaucoup de contenu à gérer, la modification des éléments de ce site devenait vite laborieuse pour les développeurs.

Avec la demande croissante pour la création de sites web, il a fallu développer de nouveaux outils permettant d’accélérer leur conception. C’est alors que sont apparus les sites dynamiques. Sur un site dynamique, le contenu (articles, images etc.) est séparé de l’habillage (le « squelette » du site). L’affichage du site web est généré à la demande de l’utilisateur par le serveur sur lequel il est stocké, en fonction des différents paramètres sélectionnés par celui-ci. Un site web dynamique fonctionne donc en interaction avec ses utilisateurs. Par exemple, lorsque vous cherchez à acheter des produits sur un site marchand, vous sélectionnez les produits qui vous intéressent et les intégrez dans votre panier. L’affichage des produits dans votre panier est donc une page générée selon votre demande. C’est tout le principe du fonctionnement d’un site dynamique.

Ainsi, travailler sur un site dynamique présente l’énorme avantage de pouvoir se concentrer essentiellement sur son contenu. Et pour cela, un outil à vu le jour : les CMS !

Les principales caractéristiques d’un CMS

Le CMS est un logiciel permettant la création et la gestion optimisée d’un site internet, sans recourir au codage (même s’il est possible d’avoir accès au code si l’on souhaite faire des modifications plus en profondeur). Leur utilisation représente un gain de temps considérable grâce à l’automatisation de certaines tâches. En effet, étant donné que sur un site dynamique, le contenu (fond) est séparé de l’habillage (forme), on peut générer de nouvelles pages qui garderont automatiquement le même design.

Un autre avantage sur l’utilisation des CMS est qu’il ne nécessite aucune connaissance préalable en programmation. On gère le site via une interface graphique, et le CMS se charge automatiquement de générer les lignes de code dans le back-office.

Une autre caractéristique des CMS est la gestion des droits d’accès par les utilisateurs. Depuis le CMS, il est possible de délivrer des droits d’accès à différents utilisateurs et de faire en sorte que ceux-ci n’aient accès qu’au contenu (pas de possibilité de modifier l’habillage), ou seulement à une partie du contenu. Les pleins droits (accès à l’ensemble des modifications possibles) demeurent réservés au propriétaire du site, et/ou au développeur le cas échéant.

 

Différents CMS pour différents besoins

 

Avant de se lancer dans la création d’un site web, il est important de définir l’objectif de celui-ci. Cela peut-être :

  • afficher des articles d’actualités ou de blog (comme celle-ci exemple) ;
  • afficher des pages d’information (exemple) ;
  • présenter un projet, une personne ou une activité (sites vitrines exemple) ;
  • afficher des listes de produits ou des catégories de produits (sites e-commerce exemple) ;
  • plusieurs choses à la fois. Par exemple, un site vitrine qui intègre une partie blog (exemple).

Il est primordial de commencer par bien répondre à cette question car cela orientera toute la construction du futur site, et garantira sa pérennité dans le temps. Bien sûr, les objectifs peuvent varier en cours de route, mais poser les bonnes bases dès le début représentera une sérieuse économie en temps et en énergie (et en investissement financier si vous choisissez de déléguer à une agence web la conception de votre site). La définition de vos objectifs oriente ensuite le choix des outils les plus appropriés. Par exemple, si le but de votre site est de vendre des produits en ligne, il est plus pertinent de se tourner vers un CMS spécialisé dans le e-commerce. Pour la conception d’un site vitrine ou d’un blog, il existe également des solutions adaptées.

 

Petit tour d’horizon des CMS en 2020

 

Le web est un univers en constante mutation et le monde des CMS évolue aussi très rapidement. A l’heure actuelle, c’est le logiciel WordPress qui domine largement en terme de solution CMS : on estime qu’environ 30% de l’ensemble des sites web existants dans le monde ont été conçu avec celui-ci. WordPress est un logiciel dit open-source, ce qui signifie qu’il est gratuit, librement téléchargeable, et son développement est soutenu par une large communauté de développeurs à l’échelle mondiale. Les CMS open-source sont les plus populaires, en raison notamment de leur caractère flexible, car il est possible de venir modifier le code-source d’un thème pour répondre aux besoins individuels.

Recourir à WordPress constitue un choix pertinent pour la création de sites web simples, de sites vitrines ou de blogs (n’oublions pas que c’est pour la conception des blogs qu’il a été conçu initialement). Par ailleurs, de nombreux plugins (gratuits ou payants) sont disponibles sur WordPress, offrant des possibilités de personnalisation larges et répondant à tout types de besoins.

Parmi les autres CMS open-source, on trouve :

  • Joomla!, deuxième CMS open-source le plus utilisé après WordPress, dont les possibilités de personnalisation sont un peu plus limitées. Il a en revanche la réputation d’être un peu plus stable que WordPress en terme de sécurité ;
  • Drupal, logiciel relativement récent qui répond bien aux projets communautaires ou aux entreprises de taille moyenne. Sa prise en main est cependant plus complexe et ne conviendra pas aux débutants ;
  • Magento, qui est la solution la plus populaire pour la mise en place de sites e-commerce, grâce à ses possibilités de personnalisation et son caractère très stable ;
  • Prestashop, la référence française pour la création de sites e-commerce. Un CMS facile d’utilisation, mais dont les possibilités de personnalisation sont un peu moins poussées que sur Magento.

A l’inverse des CMS open-source, on trouve les CMS dits « propriétaires », tels que Adobe Dreamweaver. Ceux-ci sont développés et gérés par un seul et même éditeur. Leur licence d’utilisation est payante, et ils n’intègrent pas la possibilité de modifications en profondeur car le code-source n’est pas accessible.

Enfin, on voit apparaître une troisième catégorie de CMS : les CMS dits « hébergés » tels que Wix ou Jimdo. Ici, on ne télécharge pas de logiciel, mais on créé son site web directement sur une plateforme qui centralise tout : le CMS, le serveur etc. Cette solution s’adresse principalement aux débutants, n’ayant peu ou pas d’expérience en création de site web, et désirant se faire une petite place sur la toile. Les CMS hébergés séduisent car ils offrent la possibilité de concevoir un site web à l’allure professionnelle en un temps record et de manière très simplifiée, voire ludique pour les non-professionnels du web.

Cependant, ils ne sont pas forcément adaptés pour la création de sites web complexes et personnalisés, dont le but est de soutenir une activité professionnelle et d’offrir la meilleure visibilité sur la toile. Il n’est en effet pas possible d’avoir accès au code-source et les premières limites en terme de modification apparaissent très vite. Pour ce qui est du référencement, les CMS hébergés n’offrent également que des solutions limitées. Les développeurs et professionnels du web préfèreront donc la plupart du temps travailler avec des CMS open-source qui offrent plus de souplesse et de liberté.

Quels projets pour la Baleine à l’horizon 2020 ?

Il n’y a pas que le site qui fait peau neuve. Nouveaux clients, nouveaux collaborateurs, l’agence s’adapte à l’évolution continue du Web.

En cette fin d’année 2019, nous sommes plus que jamais concentrés sur notre offre d’accompagnement web, service phare de notre agence. En connectant nos divers outils d’analyse d’audience et d’activité en ligne, à Google Data Studio, nous sommes en mesure de fournir une vision encore plus claire de la présence web de nos clients.

Notre projet pour 2020 : améliorer ces connexions, et améliorer les outils d’aide à la prise de décision.