Les nouveaux métiers du Web en 2020 : quels sont-ils et quelles perspectives d’évolution ?

A l’ère du numérique où tout s’accélère, le monde du travail n’est pas épargné. On voit apparaître de nouveaux métiers chaque année, tandis que d’autres se transforment, fusionnent, ou disparaissent. Souvenez-vous, lorsqu’au début des années 2000, on craignait assister à la disparition en masse d’un grand nombre de métiers à cause des nouvelles technologies. Or, toute chose égale par ailleurs : certes le progrès a fait disparaître certains emplois mais en créé d’autres. Parmi eux, le secteur du web est aujourd’hui porteur d’une multitude de nouvelles opportunités.

Souvent teintés de termes très techniques à consonance anglo-saxonne (mais qu’est ce donc qu’un Front-end developer ? Un UX designer ?), il n’est pas toujours très facile de comprendre le sens de ce jargon venu d’un autre monde, encore moins d’en connaitre l’utilité. De plus, il semble que les barrières entre certaines fonctions liées à ces métiers soient souvent floues (quelle est la différence entre un community manager et un social media manager ?).

En vérité, ceux qui travaillent dans le web sont souvent multi-casquettes (par exemple, on peut être à la fois consultant SEO et rédacteur web). Ces métiers sont en perpétuelle évolution, et les spécialistes du web doivent se réinventer constamment, sous peine de devenir très vite obsolètes. Une qualité commune qui rassemble les professionnels de ce domaine : l’agilité et l’acceptation de devoir souvent sinon changer de métier, du moins le réinventer.

Mais dites moi, c’est un vrai sac de nœuds cette affaire ! Essayons donc ensemble de démêler tout cela pour y voir un peu plus clair. Début 2020, les métiers du web, ça ressemble à quoi ?

Pour simplifier les choses, on vous propose un classement en trois grandes familles de métiers :

 

  1. Les métiers liés à la création, la conception et la maintenance des sites web
  2. Les métiers liés au référencement et/ou à la stratégie marketing
  3. Les métiers des réseaux sociaux

Les métiers liés à la création et à la maintenance des sites web

Certains croient encore qu’il suffit de créer et mettre en place son site web et hop ! La mission est terminée, on passe à autre chose. Or, un site web, c’est comme une voiture : ça s’entretient. Cela sous-entend un besoin d’experts en la matière. 

Il n’y a pas si longtemps, c’était l’affaire du seul webmaster (l’homme à tout faire des sites internet). Aujourd’hui, les spécialisations sont beaucoup plus pointues. Avec l’essor des CMS, on assiste à un fractionnement de ce métier et de ce fait, on trouve aujourd’hui :

Le Développeur Back-end

Le Développeur Back-end

C’est l’architecte des sites web. Il travaille en arrière plan (d’où le terme back en anglais) et manie des lignes de codes avec l’objectif de rendre un site fonctionnel.

Le Développeur Front-end

Le Développeur Front-end

Il collabore avec le développeur back-end sur la création de sites web bien que sa mission soit différente. Son rôle est d’optimiser l’ergonomie d’un site web, afin de rendre la navigation sur celui-ci facile et agréable pour l’internaute.

L’expert en cybersécurité

L’expert en cybersécurité

Comme son nom l’indique, sa mission consiste à assurer la sécurité d’un site web. Il détecte les possibles failles du système, et renforce l’architecture du site pour empêcher toute intrusion externe qui pourrait conduire à un piratage et une fuite des données.

L’UX designer (pour User eXperience designer)

L’UX designer (pour User eXperience designer)

Ce métier se situe à la croisée du métier de webdesigner et du développeur front-end. En effet, l’UX designer travaille sur l’ergonomie d’un site web, avec toutefois une approche marketing : la navigation web doit à la fois être fluide, agréable, mais aussi diriger l’internaute vers l’interaction avec le site (en particulier pour les sites e-commerce) et la fidélisation.

Pour en savoir plus sur cette nouvelle discipline, nous vous invitons à consulter notre article dédié à l’UX et l’UI design.

Les métiers liés au référencement et à la stratégie marketing

Créer son site internet, c’est bien, mais si personne ne le visite, c’est une énorme perte de temps et d’argent. Or, pour garantir un certain nombre de visiteurs sur son site, il faut être bien positionné sur les moteurs de recherche. On sait aujourd’hui que les meilleurs clients potentiels sont ceux qui ont trouvé le site d’une entreprise via une recherche Google. Il est donc logique de voir émerger de plus en plus de métiers dont la mission est de faire « grossir » un site web avec à leur disposition plusieurs outils portant un nom commun : le référencement.

Le consultant SEO/SEA

Le consultant SEO/SEA

SEO est l’acronyme de Search Engine Optimisation que l’on traduit en français par optimisation sur les moteurs de recherche ou encore référencement naturel. La mission du consultant SEO est d’améliorer la visibilité d’un site web sur les moteurs de recherche (en particulier Google) grâce à l’utilisation optimisée de plusieurs techniques tels que des mots-clés pertinents, le renforcement du maillage interne du site etc. Le SEA (Search Engine Advertising) consiste à utiliser des techniques payantes (a contrario du référencement naturel) tels que Google Ads. En tant que consultant, il élabore des audits SEO pour ses clients, un document-clé posant l’état des lieux du positionnement d’un site sur les moteurs de recherche et déterminant la stratégie à adopter pour renforcer son positionnement.

Le Traffic manager

Le Traffic manager

Son rôle est sensiblement identique à celui du consultant SEO/SEA, à la différence que le traffic manager opère en tant que technicien, et est souvent intégré au sein d’une équipe de stratégie digitale. Doté de compétences solides en communication, il réalise des campagnes publicitaires pour des sites web, puis rédige des rapports pour analyser l’efficacité de ces campagnes.

Growth Hacker

Growth Hacker

Là aussi, la mission reste la même : obtenir un positionnement satisfaisant sur les moteurs de recherche. En revanche, les leviers d’action du growth hacker ne sont pas les mêmes que pour le consultant SEO/SEA et le traffic manager. Il va tabler sur une croissance rapide et exponentielle du site web en utilisant des méthodes innovantes sur le modèle des start-ups anglo-saxonnes.

Le Data Scientist

Le Data Scientist

Le data scientist est un statisticien des données web. Son rôle est de récolter toute sorte de données sur internet, de les analyser pour ensuite formuler des recommandations afin de renforcer la stratégie marketing d’une entreprise.

Le Rédacteur Web SEO

Le Rédacteur Web SEO

C’est une version améliorée du métier de rédacteur web. Comme celui-ci, le travail du rédacteur web SEO consiste à produire du contenu texte pour des sites web, en intégrant la compétence SEO. Il va veiller à ce que son contenu soit pertinent pour les moteurs de recherche et qu’il participe à l’amélioration du référencement.

Les métiers des réseaux sociaux

Avec l’utilisation massive des réseaux sociaux, il paraît évident que les entreprises se servent de ce levier d’action afin de toucher un maximum de clients potentiels. Cependant, cela fait l’objet d’une catégorie à part, car le monde des réseaux sociaux opère selon sa logique propre. La stratégie marketing menée sur les réseaux sociaux n’est pas la même que celle menée sur un site web et les moteurs de recherche. Certains métiers se spécialisent donc sur la compétence « réseaux sociaux » :

Le Community Manager

Le Community Manager

Ce métier n’est pas nouveau en 2020. En revanche, il est poussé à évoluer pour épouser les tendances d’utilisation des réseaux sociaux par les internautes. Le community manager peut s’apparenter à un médiateur, son rôle est de veiller à la bonne réputation d’une marque ou d’une entreprise présente sur différentes plateformes (Facebook, Twitter, Instagram…). Il doit également animer et nourrir les pages dont il a la charge en publiant du contenu de façon régulière afin de conserver sa « communauté ».

Le Social Media Manager

Le Social Media Manager

C’est une évolution du métier de community manager. Le social media manager se positionne en tant qu’expert des réseaux sociaux, son rôle est d’élaborer une stratégie propre à leur utilisation qui doit cadrer avec la stratégie marketing globale de l’entreprise. Au sein d’une équipe, le social media manager est le responsable d’un ou plusieurs community managers.

Il est évident que cet article consiste une grille de lecture subjective des métiers du web. En conséquence, de nombreux métiers sont au carrefour de plusieurs compétences, parfois extra-digitales. Et vous, quel est votre rapport aux métiers du web ? La Baleine Basque reçoit de nombreuses candidatures et il est toujours intéressant de découvrir de nouveaux profils et potentiels futurs métiers du web.