Dans un précédent article, présentant les nouveaux métiers du web à l’aube de l’année 2020, nous avons rapidement évoqué le métier d’UX designer. Concept relativement récent sur la toile, l’UX et l’UI design sont aujourd’hui des domaines qui ont le vent en poupe. Il nous paraissait donc important de dédier un article à ces notions qui restent souvent vagues voire méconnues pour la plupart de nos interlocuteurs comme des internautes.

UX/UI, UX design/UI design… un peu de définitions

Tout d’abord, on a souvent tendance à confondre les notions d’UX (de l’anglais User eXperience ou expérience utilisateur) et d’UI (User interfaceinterface utilisateur). Or, comme leurs noms respectifs l’indiquent, l’expérience et l’interface sont bien deux choses distinctes.

L’UX (ici, dans le domaine du web), ou expérience utilisateur, peut se définir comme l’expérience globale de l’internaute lorsqu’il visite un site web. Si la navigation est fluide et que l’internaute obtient rapidement toutes les réponses à ses questions, alors son expérience utilisateur sera satisfaisante. Par extension, l’UX designer travaille à l’optimisation d’un site web dans le but de satisfaire les utilisateurs, afin qu’ils deviennent des clients fidèles ou des visiteurs réguliers.

L’UI, ou interface utilisateur, fait uniquement référence à la partie design de l’interface. Le rôle d’un UI designer sera donc d’harmoniser l’interface d’un site web, dans le but de la rendre agréable visuellement pour ses utilisateurs.

Bien que l’UI et l’UX soient deux notions différentes, elles n’en sont pas moins indissociables. Dans les faits, l’UI est une composante de l’UX : lorsqu’un UX designer travaille à l’optimisation d’un site web pour répondre aux besoins des internautes, il ne peut laisser de côté l’aspect graphique et visuel de l’interface. Souvent, l’UX designer maitrise lui-même la partie UI, ou bien fait appel à des graphistes (ou webdesigners) s’il est amené à travailler sur des projets plus conséquents. Certaines grandes entreprises se dotent d’une équipe dans laquelle on retrouve à la fois des UX et des UI designers qui travaillent donc en étroite collaboration.

L’UX/UI designer : en quoi consistent ces métiers ?

L’UX designer n’est donc pas un expert en design ou webdesign à proprement parler. Il serait plus approprié de parler d’expert en UX pour bien qualifier ce métier. On utilise le terme « design » pour illustrer le fait que l’UX designer va designer l’expérience utilisateur sur un site web. C’est-à-dire qu’il va constituer un schéma du parcours type (ou de plusieurs parcours types) de l’utilisateur lorsque celui-ci visite le site.

Le rôle de l’UX designer est donc de collecter des données sur l’expérience utilisateur, puis d’analyser ces données qui fourniront un support précieux lorsqu’il s’agira d’optimiser l’UX dans un second temps.

Lors de la phase d’optimisation, l’UX designer se concentre exclusivement sur la partie ergonomique. Le site doit être simple à utiliser, la navigation doit être intuitive pour l’internaute. Il cherche à ce que le site soit rapide, efficace, sans fioriture. Il a une vision très pragmatique et concise.

A contrario, l’UI designer a un profil créatif. Il se concentre sur le visuel et se rapproche donc davantage du métier de designer ou de webdesigner que l’UX designer. Il a conscience que la cohérence graphique d’un support a une grande répercussion sur l’expérience globale de l’utilisateur. Il cherchera donc à créer une interface « séduisante » visuellement pour l’internaute. Il prêtera attention à l’harmonisation des couleurs, aux choix des formes, à l’aération de la mise en page etc.

L’importance grandissante de l’UX/UI design dans l’optimisation des sites web

Vous vous en doutez déjà : le fait d’optimiser un site ou une application mobile par le biais de l’UX/UI a une grande répercussion en terme de performance marketing. Dans la mesure où l’utilisateur moyen a tendance à passer de moins en moins de temps sur un site web, et dans le contexte de l’explosion de la concurrence, il apparaît indispensable aujourd’hui de se doter d’un site web fonctionnel et simple à prendre en main, afin de ne pas perdre en trafic. Car un site ou une application agréable à utiliser, et qui ne demande pas trop d’effort à l’utilisateur pour parvenir à son but augmente vos chances de transformer les visiteurs en clients. A l’inverse, un site qui met du temps à charger, avec des menus peu clairs et une arborescence mal construite a toutes les chances de faire fuir ses visiteurs.

Par ailleurs, les mises à jour récentes de l’algorithme de Google et des règles en terme de référencement accordent une part de plus en plus importante à l’UX et à l’aspect qualitatif du contenu pour le classement dans les résultats de recherche. Autrement dit, si votre site est mal optimisé du point de vue de l’UX, vous risquerez, à plus ou moins long terme, un déclassement (ou une désindexation) de la part des moteurs de recherche. Voilà pourquoi il est très important de ne pas prendre à la légère la question de l’UX sur votre site (ou votre futur site).    

Chez La Baleine Basque, nous sommes convaincus de l’importance grandissante de l’UX/UI sur la qualité de notre travail, et nous mettons régulièrement à jour les sites de nos clients pour améliorer l’expérience utilisateur.